Santander, 4° trimestre 2011 (mise à jour)

Une mise à jour s’impose sur mon article consacré à la banque espagnole Santander : le multiple d’endettement, mon µ, le leverage réel est de 15,4 et non pas de 14,1 en ne comptabilisant pas les minoritaires dans les capitaux propres selon les règles préconisées par ce bon vieux Greenspan et par la BRI,

Document 1 :

Santander2009 Q42010 Q42011 Q4
Liabilities1 041,861 142,481 175,11
Equity68,66775,01876,414
Leverage (µ)15,215,215,4
Tier 1 (%)6,66,66,5

Sommes en milliards d’euros.
Il faudrait augmenter les capitaux propres de 37 milliards d’euros pour respecter les règles prudentielles de Bâle III, ce qui ne sera pas réalisé dans l’avenir envisageable, ce qui est d’autant plus inquiétant que l’Espagne est avec l’Italie, un des dominos les plus fragiles après le Portugal, la Grèce devant déjà être considérée comme hors de l’euro-système,

Document 2 :

Les capitaux propres sont le résultat des chiffres de la ligne Total equity (entourée en bleu) moins ceux de la ligne Non-controlling interests (entourée en rouge).

Les grandes agences de notation ont déjà commencé à réviser leurs méthodes de travail de façon à ne plus couvrir les mauvais multiples d’endettement des banques qui vont contribuer à la chute létale des dominos dans la zone euro.

Ma dernière version du classement des 28 banques présentant un risque systémique dans le monde (SIFIs pour Systemically Important Financial Institutions) prenait en considération ces chiffres pour Santander mais pas l’analyse que j’avais publiée pour les chiffres de fin 2011.

Cliquer ici pour lire les derniers résultats de Santander, cliquer ici pour voir mon article précédent sur cette banque et cliquer ici pour revoir les multiples d’endettement des banques systémiques dans le monde selon les dernières données actualisées au 17 février.

1 réflexion sur “Santander, 4° trimestre 2011 (mise à jour)”

  1. Et oui… que des bonnes nouvelles en ce moment…

    Selon notre bécassine (depuis la Chine), nous ne sommes plus au bord du précipice… nos poilituqes confirment, les journaleux relayent les crétineries…

    Selon Philippe Wahl, directeur de la banque postale, la note souveraine de la Grèce vient d’être relevée par Ficth… alors qu’ils ont provisionné des sommes dues aux pertes, ce qui explique la baisse de leur bénéfices à un peu plus de 400 millions.
    Et sa banque va lancer du crédit “résvolving responsable”

    http://www.romandie.com/news/n/_La_Banque_Postale_va_lancer_une_offre_de_credit_renouvelable_en_201286130320121332.asp

    Toutes ces crétineries et bien plus encore ce matin même sur BFM Business… dispo en podcats, pour notre plus grand bonheur. (faut bien de quoi rigoler un peu en ce moment)
    Il veut aller bosser à natixis lui ou quoi ?

    Rappelons que la grèce est en défaut de paiement, que les cds ont été déclenchés y ‘a déjà 10 jours et que personne n’en parle à la télé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *